DELF B2 – Une lettre au maire (A letter to the mayor)

Author: Inês Carvalho

While practicing French last year, I decided to solve one of the writing tasks for DELF B2 (Diplôme d’Études en Langue Français). Writing is a great exercise, especially when someone corrects you afterwards and you learn more about your mistakes 🙂 Although this text was corrected by a native French teacher, beware that it may still not be “perfect” French! By the way, the text is completely fictional: I have no house, no kids and I don’t live in France 😀 Below the description of the task (copied from the mock exam) and my text:

Vous vivez en France dans une zone piétonne du centre-ville. Le maire de votre ville a décider d’ouvrir certaines des rues de cette zone à la circulation des autobus pendant la journée. Comme représentant(e) de votre immeuble, vous écrives une lettre au maire pour contester cette décision en justifiant votre point de vue.

Cher maire de la ville B,

Je vous écris parce que j’ai lu que vous avez décidé d’ouvrir la rue X, dans laquelle j’habite, à la circulation des autobus. J’habite dans cette rue depuis 25 ans et j’ai décidé d’acheter cet immeuble parce que la circulation des voitures était interdite ici. Il y avait beaucoup d’autres rues que je pouvais avoir choisi, mais j’avais déjà une préférence pour cette zone piétonne, malgré les hauts prix des maisons ici.

Vingt-cinq ans plus tard, j’ai des enfants qui jouent toujours après l’école en dehors de la maison avec leurs amis. Si cette rue devient ouverte à la circulation des autobus, les enfants ne pourront plus faire du foot, et ça aura des conséquences graves pour leur santé physique et mentale.

Aujourd’hui, il y a de plus en plus d’enfants et de jeunes qui sont toujours à la maison devant la télévision ou l’ordinateur. Ça porte des graves conséquences à leur santé. Même les personnes âgées ont besoin d’un endroit où ils peuvent se promener et socialiser sois avec les gens du même âge, sois avec les enfants.

À mon avis, cette zone piétonne a besoin d’infrastructures pour que les enfants et les jeunes puissent jouer et s’amuser. De plus, on a besoin d’un jardin pour élever la qualité de vie de tout le monde. Ce type de changements serait plus positif pour les habitants de notre ville.

Merci pour votre attention.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées,

IC

Learn with my mistakes!

  • avoir une préférence POUR
  • EN dehors de la maison
  • ils jouent avec LEURS amis
  • la rue, DANS LAQUELLE j’habite

Ma vie à Lisbonne

Inês Carvalho

Je suis venue à Lisbonne pour travailler ici. Je travaille dans une université comme professeure de tourisme et gestion hôtelière. J’ai toujours voulu devenir professeure. Enfant, je jouais avec mes poupées et je leur enseignais toutes les matières. Maintenant mes étudiants ont dix-huit ou dix-neuf ans et ils sont tous plus grands que moi. Mais ce n’est pas inhabituel parce que je suis très petite.

 Quand je suis venue à Lisbonne il y a déjà presqu’un an, je me suis sentie un peu seule. Je n’avais pas beaucoup d’amis à Lisbonne et c’était difficile pour moi de rencontrer de nouvelles personnes. Mais maintenant je me suis déjà fait des amis et je me sens plus heureuse. En outre, maintenant il fait beau à Lisbonne et on peut faire des promenades et on peut s’asseoir sur une terrasse et prendre quelque chose à boire. La plage est juste au côté de Lisbonne et c’est facile d’y aller avec le train.

 

Lisbonne est une ville très belle. C’est la capitale du Portugal et la plus grande ville du pays. On peut s’amuser ici parce qu’il y a toujours beaucoup d’évènements. Moi, je viens d’une ville qui est comparativement très petite, et où on n’a pas beaucoup à faire pendant la fin de semaine.